biensimmobiliersfrancais.fr
17 Août 2020 à 11h49 - 2148

Pourquoi investir dans la SCPI ?

Avant tout placement, il est important pour l’investisseur de bien comprendre les éléments qui entourent l’actif dans lequel il souhaite investir. Investir dans la SCPI (Société Civile en Placement Immobilier), c’est tout d’abord vous donner l’occasion de concrétiser un bon investissement en immobilier. Ce type d’actif est aussi appelé communément “Pierre Papier”. Afin d’en savoir plus, vous pouvez également consulter le site investissementmalin.fr

Spéculation, crise financière ou dématérialisation de l’argent, l’investissement en immobilier s’adapte désormais à toutes les scénarios et la SCPI résout notamment les soucis d’achat, d’emplacement, de gestion et de revente. Le mécanisme de son fonctionnement cherche justement à contourner ses problèmes. Bien que l’investissement SCPI soit classé sous différentes catégories, le fonctionnement de base reste relativement similaire. Effectuer un investissement en pierre papier se résume à investir dans un ensemble d’actifs immobiliers et non dans un bien précis. Ceci est fait afin de produire un taux de rendement élevé, capable de produire des revenus additionnels.

La société de gestion qui est responsable de la SCPI va recueillir les fonds auprès des investisseurs. Puis, elle se lancera dans une sélection d’actifs ou ‘parc immobilier’ appartenant aux statuts de la SCPI. Ce choix se fera en fonction de la stratégie patrimoniale suivie. À titre d’exemple, une scpi de rendement ferait donc l’acquisition d’un bureau avec un bail commercial. Après, la société gestionnaire va acheter de nouveaux actifs et gérer les divers biens constituant le parc immobilier. La gestion est totale. Elle concerne toutes sortes d’opérations allant du choix des locataires, de l'acquisition et de la vente d’actifs immobiliers, à la réalisation des travaux.

La société de gestion est elle même encadrée par l’AMF (Autorités des marchés financiers). Cela permet plus de transparence, un élément crucial pour un bon investissement. En effet, l’AMF donne son accord, étudie le rapport financier d’expertise annuel fourni par les sociétés gestionnaires, impose un CAC afin de valider les comptes, etc.